Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au Mexique les morts sont de bons vivants

Au Mexique les morts sont de bons vivants

Le Jour des morts, le 2 novembre de chaque année, est, pour les catholiques, une journée de commémoration, de prière pour les morts, mais aussi d’intercession. Il a lieu le lendemain de la Toussaint, ou fête de tous les saints, connus ou inconnus, qui rappelle que tous les hommes sont appelés à la sainteté, selon des chemins différents.

Dans la culture mexicaine les symboles du Jour des morts sont traditionnellement les calaveras, sous leurs différentes formes – « calavera » désigne en espagnol un crâne humain ou une tête de mort et ensuite une figurine à la tête de squelette ou le personnage entier sous forme de squelette. Ainsi des petits crânes en sucre sont utilisés pour orner les autels ce jour-là.

l'atelier de Raúl Velasco et de Kristin Meller

l'atelier de Raúl Velasco et de Kristin Meller

Il existe à Belleville, dans un quartier traditionnellement populaire, une galerie atypique, que l’on pourrait qualifier de centre culturel mexicain indépendant, avec l’Association pour l'Estampe et l'Art Populaire. C’est en fait l'atelier de Raúl Velasco et de Kristin Meller, artistes graveurs. Par l’estampe, média populaire par excellence puisqu’elle s’adresse aux petites bourses, des œuvres graphiques et des réalisations plastiques, le visiteur est invité à rencontrer  la culture mexicaine pour qui le Jour des morts est essentiellement festif.

Comme on fait au Mexique, des offrandes sont dressées aux défunts, garnies de fleurs, de friandises, de figurines en papier mâché et d’icônes aux couleurs traditionnelles. On peut y découvrir les oeuvres dans une ambiance festive et conviviale, à la mexicaine, en dégustant le délicieux guacamole de la maison, un autre travail d’artiste.

Frédéric Sausse

 La galerie – Raúl Velasco préparant son guacamole

La galerie – Raúl Velasco préparant son guacamole

Tag(s) : #Article de presse

Partager cet article

Repost 0