Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aubin, Anaëlle, la Muse Euterpe, Amine

Aubin, Anaëlle, la Muse Euterpe, Amine

Comme nous l’avons déjà dit dans notre précédent article, du 9 mars, sur le sujet, le concert des résidents (qui ne limite pas aux résidents, en tout cas pas aux résidents actuels) représente l’âme de la Cité. Une cité internationale dans tous les domaines, mais aussi et surtout dans celui de l’art et particulièrement de la musique qui, comme l’art plastique ou la danse, est directement accessible sans la médiation du langage et dont on pourrait presque dire qu’elle constitue la langua franca de la Cité.

Le 16 avril prochain ce sera à la Maison de Norvège d’accueillir le concert, toujours à 20h30. Mais avant-hier, le 16 mars c’était à la Maison du Liban dont la salle polyvalente, assez grande, était bien remplie, d’un public de tous les âges et de toutes provenances.

Nous avons eu le programme varié habituel, les musiques des quatre coins du monde, en l’occurrence : Europe, Amérique, Orient. Nous avons commencé avec Beethoven et un jeu vif et plein d’entrain. Suivi par le Cygne de Saint Saëns bercé par la douceur de la flûte d’Anaëlle. Et puis nous avons eu Floriane qui a mit sa puissance vocale au service d’un sentiment très émouvant avec Weber. Ensuite Chiara Benedetto nous a interprété Fast Car de Tracy Chapman en solo, avec dans une touche rauque érotique qui convient parfaitement à la chanson américaine. Elle a été suivi par l’autre Chiara (avant de la rejoindre pour un duo au final) qui avait remplacé la chanson au programme par Long Time Coming de Bruce Springsteen pour continuer dans la chanson américaine.

Après un bref entracte, qui permis aux amis de se retrouver, le concert a repris avec les Variétés libanaises sur le kanoun (qanûn) un instrument de musique arabe, modèle de cithare, qu'on utilise autour du bassin méditerranéen et en Arménie. Puis c’était Mercy Mercy Mercy, un standard de jazz des années 60. Après quoi le son métallique, un peu grinçant par moment, de la guitare électrique a empli la salle pour être saluée par des sifflements (d’enthousiasme) mêlés aux applaudissements. Et, à la suite de la Composition des Eléphants rose, regroupant cinq musiciens, est venu le duo des Chiara pour une chanson de Beatles, pour finir avec une chanson de Blandine Aggery, très romantique, servie par la voix chaude et langoureuse de Christelle.

Pour vous faire une idée plus précise, et imaginer ce que nous avons omis, vous pouvez consulter le programme reproduit ci-dessous. Et passer ensuite à la liste des musiciens, liste qui a vocation sans doute de s’allonger, et si certains d’entre eux n’étaient pas présents au concert du Liban, vous pourrez les applaudir à un prochain concert, car la fête continue.

Frédéric Sausse

Beethoven –Sonate n°2, opus 49 –Piano (Pierre-Alexandre)
Saint Saëns – Le cygne – Flûte (Anaëlle) et piano (Aubin)
Chopin – Nocturne en mi bémol Majeur, opus 9 – Piano (Jonas)
Abai Kunanbaev – Aitym Salem, Kalamkas – Kobyz (Aigerim) et piano (Andrei)
Weber – Memory – Chant (Floriane) et piano (Aubin)
Mecano – Hijo de la luna – Chant (Sara) et piano (Leonardo)
Tracy Chapman – Fast car – Chant (Chiara Benedetto) et piano (Leonardo)
Elastic No-No band – Goodnight Irene – Chant (Chiara Becattini) et guitare (Marc)
...entracte...
Les frères Rahbani – Variétés libanaises – Kanoun (Amine)
Joe Zawinul – Mercy Mercy Mercy – Piano (Basile)
Ozielzinho – Isabella – Guitare électrique (Rami)
The Scientist – Coldplay – Chant (Christelle) et guitare (Marc)
Composition des Eléphants Roses – Chant (Youssef), guitare (Daniel) et piano (Jonas)
Beatles – Across the Universe – Chant (Chiara Becattini, Chiara Benedetto), guitare (Andrea) et piano (Leonardo)
Mohamed Abdelrahman – When we met – Chant (Alexandre) et guitare (Bilal)
– Blandine Aggery – Chant (Christelle), guitare électrique (Rami), piano (Tony) et batterie (Sylvain)

Les musiciens du Concert des Résidents :
Andrea ARALDO : guitare (Maison des Provinces de France)
Alexandre AKOUM : chant (maison du Liban)
Rami AL-ZEIN : guitare électrique (maison du Liban)
Marc BATROUNI : guitare (Fondation des Etats Unis)
Sara BENHALLAN BENCHEKROUN : chant (maison du Maroc)
Chiara BECATTINI : chant (Fondation des Etats Unis)
Chiara BENEDETTO : chant (maison des Provinces de France)
Youssef BENRHANEM : chant (maison Heinrich Heine)
Bilal BESSA : guitare (extérieur)
Amparo BLANCO FERNANDEZ : piano (extérieur)
Anaelle DABOUT : flûte traversière (Maison des Provinces de France)
Tony DAHER : piano (maison du Liban)
Daniel DINLER : guitare (maison Heinrich Heine)
Aubin GARCIA : piano (MINA)
Jonas GRAMSE : piano (maison Heinrich Heine)
Basile GULLY : piano (maison des Arts et Métiers)
Sylvain HADDAD : batterie (maison du Liban)
Christelle HAGE : chant (maison du Liban)
Bénédicte HENROTIN : chant (Fondation Biermans Lapôtre)
Andrei IVANOV : piano (extérieur)
Leonardo LINGUAGLOSSA : piano (Maison de l’Italie)
Amine MANSOUR : Kanoun (Maison du Liban)
Pierre Alexandre MURENA : piano( maison du Maroc)
Floriane PETIT : mezzo-soprano (Fondation Biermans Lapôtre)
Gloria SPIGHI : chant (extérieur)
Natalia VARTANIAN : chant (extérieur)
Aigerim YERSAINOVA : kobyz (violon kazakh)

Le salut final

Le salut final

Tag(s) : #Article de presse

Partager cet article

Repost 0