Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Concert du groupe Abya Yala à la Maison du Mexique

Vendredi 18 mars nous sommes allé à la Maison du Mexique écouter la musique du groupe baroque latino- américain “Abya Yala” – un ensemble parisien né en 2009 du désir de six musiciens d'explorer la fusion entre le répertoire baroque européen et latino-américain, à partir de partitions issues d'archives d’époque écrites dans la pure tradition occidentale européenne, comme par exemple le Codex Martinez Compañon, un manuscrit rédigé entre 1782 et 1785 par l'évêque de Trujillo del Peru et contenant 20 partitions de pièces très courtes de deux à trois minutes et dont on peut voir ci-dessous qu’il a servi à inspirer six de leurs morceaux.

L'ensemble Abya Yala propose sa propre interprétation musicale en s'inspirant des techniques d'accompagnement des musiques populaires et traditionnelles latino-américaines ainsi que de leur richesse rythmique. Il vient de produire son premier CD sur lequel sont incluses des pièces du baroque latino-américain ainsi que des créations/fusions originales et dont il nous ont interprété la plupart des morceaux, plus quelques autres.

On peut effectivement dire que c’est un ensemble très parisien, par le nom exotique Abya Yala, celui-là même choisi en 1992 par les nations indigènes pour désigner l'Amérique autrement que grâce au prénom d’un cartographe italien. Cela viendrait de la langue des Kunas de Panama signifiant « terre dans sa pleine maturité ». Ces six musiciens hispano-parisien forment un bel ensemble bien soudé : Alicia Santos, voix et percussions ; Zulma Ramírez, voix, cuatro et percussions ; Satryo Aryobimo Yudomartono, violon ; Julien Faure, flûte et clavecin ; Jorge Molina, guitare baroque et archiluth ; Saraluz Acevedo, violoncelle et voix. Lesquels nous ont présenté leurs morceaux d’une palette très riche et variés, avec un rythme soutenu, sans aucun temps mort, jouant tous les six ensemble la plupart du temps et à trois seulement par moment.

Nous avons entendu :
Cachua a voz y bajo Al Nacimiento de Christo Nuestro Señor (Codex Martinez Compañón fol.177
Convidando está la noche : Juguete a 4 y guaracha - Juan García de Zéspedes
Tonada del Chimo a dos voces y bajo (Codex Martinez Compañón fol.178 fol.180)
Jácaras : No hay que decirle el primor – Anonyme
– Les Jácaras sont des chansons espagnoles d’origine arabe accompagnées d’instruments, correspondant techniquement à l’intermède du théâtre classique français ou à la saynète, venue du théâtre espagnol au 18ème siècle, de “sainete” (saindoux) qui désignait un morceau de graisse donné aux faucons en récompense, d'où le sens d'assaisonnement, puis de petite pièce bouffonne dans le but de distraire les spectateurs pendant l’entracte.
Morenita con gracia es María – Juan de Araujo ?
Villancico al Nacimiento – José Cascante
Tonada El Conejo a voz y bajo para baylar cantando (Codex Martinez Compañón fol.183)
Guárdame las vacas/Polo
Tonada El Congo a voz y bajo para baylar cantandocantando (Codex Martinez Compañón fol178

Les morceaux listés ci-dessus sont sur leur CD mais le programme de la soirée était enrichi de :
Lanchas para baylar (Codex Martinez Compañón) - Pérou
Pasacaille - Falconieri
Hanacpachap cussicuinin - Anonyme Pérou XVIIs
Tarara qui yo soy Anton - Antonio de Salazar - Mexique
No se si topo - José Cascante - Colombie
Madre la de los primores - Sor Juana Inés de la Cruz - Mexique

Nous espérons avoir de nouveau l’occasion de venir les applaudir à la Maison du Mexique, mais pour ceux qui sont pressés, leur prochain concert aura lieu le 1 avril à 20h30 à la halle Pajol, 20 Esplanade Nathalie Sarraute dans le 18ème.

Frédéric Sausse

Concert du groupe Abya Yala à la Maison du Mexique
Tag(s) : #Article de presse

Partager cet article

Repost 0