Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'église américaine et à l'église d'Auteuil

A l'église américaine et à l'église d'Auteuil

            
Que signifie le sourire d'un musicien adressé à un autre lors de l'exécution d'une oeuvre ?

Simple connivence ?
Joie de l'entente parfaite suscitée par la musique produite en symbiose ?

Autre chose ?  La musique berce les âmes, celles des auditeurs et  celles de ceux qui la produisent.

Ce sourire a produit chez moi un double effet :

Tout d'abord, un agacement...

En effet, je me suis soudain senti exclu. Comme si ces musiciens étaient à jamais hors de portée de ma simple condition d'auditeur voué à "simplement" écouter.

Est-ce que le fait d'écouter est un état passif ? Qu'est-ce qui pourrait être en oeuvre chez l'auditeur ?
L'ouïe bien sûr. Le son transmis au cerveau et l'interprétation que celui-ci en fait.

Le regard. Le mouvement des mains activant les archets. Les formes des instruments. Comme une danse immobile, la musique enveloppant l'ensemble.

Peut-on regarder la musique, autrement dit : l'invisible ?

Peut-être est-cela finalement.

En écoutant ce quintette de Schumann, aurais-je constaté que les musiciens, par leurs regards croisés, contemplaient l'invisible ?

Finalement, je ne suis plus agacé.

Patrice Schaffhauser

Tag(s) : #Billet

Partager cet article

Repost 0