Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président Mitterrand à gauche – Konrad Rufus Müller entre le conseiller Klassen et S. E. Meyer-Landrut –  Le président Mitterrand à droite

Le président Mitterrand à gauche – Konrad Rufus Müller entre le conseiller Klassen et S. E. Meyer-Landrut – Le président Mitterrand à droite

Tout le monde se souvient de la photo montrant François Mitterrand et Helmut Kohl la main dans la main en 1984,  scellant à Douaumont, lieu d’un affrontement majeur de la Grande Guerre, l'amitié franco-allemande. Nous avons pu voir les deux dirigeants à nouveau réunis par la photographie, le 30 octobre dernier, à l’Espace 24beaubourg, grâce à l’exposition des travaux d’un photographe portraitiste allemand renommé de l’après guerre : Konrad Rufus Müller, dont l’oeuvre comprend plus de 2 800 clichés.

Le président Mitterrand et le chancelier Kohl

Le président Mitterrand et le chancelier Kohl

Il a photographié de nombreux chanceliers de la République fédérale, dont l'actuelle chancelière Angela Merkel dont il a fait un portrait 2009. Il avait fait une première grande exposition de photos en 1972, avec des portraits des chanceliers Adenauer, Erhard, Kiesinger et Brandt, suivie par de nombreuses expositions personnelles. Imaginerait-on ici quelqu’un qui aurait photographié les présidents de Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac et Sarkozy pour finir par François Hollande, pour continuer en allant encore photographier un chef d’Etat étranger ?  Konrad Rufus Müller l’a fait, entre 1982 et 1994, il a pu réaliser plusieurs portraits du président François Mitterrand. L’exposition présente ses travaux photographiques montrant l’homme privé derrière le chef d’Etat, ainsi que des portraits de Danielle Mitterrand.

 

François et Danielle Mitterrand

François et Danielle Mitterrand

Comme nous l’expliquait l’artiste présent sur place, il avait initialement abordé le président Mitterrand en lui disant qu’il souhaitait faire sur lui une série de photos, qui seraient intimes sans être indiscrètes. Cette conception a plût au président et nous en voyons maintenant le résultat avec cette exposition ou l’intime se révèle à travers plusieurs dimensions. Comme l’exposition elle était placée sous le haut patronage de Monsieur Nikolaus Meyer-Landrut ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en France, pour la commenter ce dernier a prononcé cette parole historique qui vaut un long discours : “il vaut mieux aller voir les photos”.

Frédéric Sausse

Tag(s) : #Article de presse

Partager cet article

Repost 0