Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Disco Soupe, un mouvement pour la sensibilisation du public au gaspillage alimentaire

Disco Soupe, un mouvement pour la sensibilisation du public au gaspillage alimentaire

Pour la clôture de ce cycle 2016 de manifestations organisées par l’association Fondation Suisse, le 17 juin la Maison nous a offert un véritable événement à inscrire dans les annales du règne végétal. Comme il était annoncé de la bonne humeur à la louche avec une jam session de cuisine du marché unique grâce à Disco Soupe, un mouvement pour la sensibilisation du public au gaspillage alimentaire, né à Paris en 2012, qui nous a mijoté cette merveilleuse recette réunissant la convivialité de cuisiner ensemble au goût des aliments hors normes et de tous calibres. Disco Soupe est une communauté présente sur les quatre continents qui rassemble citoyens et militants autour de valeurs telles que l’initiative, le bricolage, le partage et surtout la gratuité, avec pour objectif d’interroger le système à travers les pratiques liées à notre alimentation.

A titre d’initiation et de travaux pratiques nous nous sommes appliqués à déguster une délicieuse soupe de légumes, qui concentrait en elles toutes les vertus : éthiques, pratiques, et gastronomiques. Tout cela, dans une ambiance extrêmement conviviale, en échangeant sur les possibilités de récupération qui s’offre à chacun d’entre nous face à une situation malheureuse où il est estimé que 20% environ des denrées produites finissent à la poubelle.

Instruments de musique comestibles

Instruments de musique comestibles

Mais les légumes n’auraient pas atteint leur pleine maturité s’ils s’étaient contentés de nous flatter le palais et d’éblouir nos yeux avec leurs belles couleurs. Il fallait quelque chose de plus quelque chose de véritablement événementiel. Saviez-vous que les légumes peuvent faire de la musique ? Eh bien si ! Mais pas en tant que personnages anthropomorphes comme on peut en trouver dans la bande dessinée, non en devenant des instruments de musique.

Le Concombre Masqué de Mandryka

Le Concombre Masqué de Mandryka

C’est cas dans les concerts Orgabits, nom sous lequel sont rassemblés les projets de recherche en lutherie sur les fruits et légumes frais, qui se sont développés au gré des rencontres avec le public dans un projet poétique et ludique révélant sans cesse de nouveaux enjeux. Musiques composées avec les sons étranges et évocateurs des primeurs. Batterie de fruits et légumes frais, carottes électriques, chants de l'endive et expressivité du poireau, sont quelques-uns uns des éléments d'une cuisine musicale qui joue aux palais de nos oreilles une performance vivante ou ce que l'on voit, goutte et entend, titille les tympans de notre mémoire. Dans Orgabits, Instruments frais et mémoires visuelles et sonores de carnets de voyages dans l'univers des fruits et légumes se mélangent, se croisent, se répondent…

Le monde nouveau d'Eric Van Osselaer

Le monde nouveau d'Eric Van Osselaer

Celui qui était venu, ce jour-là, à la Fondation Suisse pour nous introduire dans ce monde nouveau était Eric Van Osselaer, qui a étudié les arts plastiques et exploré divers médias avant de commencer à concevoir des installations sonores participatives. Luthier des nouveaux matériaux, il nous à montrer comment il transformait en deux minutes une carotte en flûte, et nous a présenté toute une panoplie d’instruments de sa fabrication. On pourrait dire qu’en tant que luthier, il est semblable au Concombre Masqué de Mandryka dans ses aventures potagères : le seul justicier 100% végétal donc 100% sain. Avec tous les instruments entièrement comestibles qui étaient là un orchestre aurait pu faire un concert, si Eric Van Osselaer n’avait été le seul musicien présent. Mais il valait bien à lui seul un orchestre et les sons parfaitement symphoniques qu’il sortaient de ses légumes nous ont offert un concert improbable mais qui était un pur bonheur pour son public.

Frédéric Sausse

Le concert de légumes d'Eric Van Osselaer

Le concert de légumes d'Eric Van Osselaer

Tag(s) : #Article de presse

Partager cet article

Repost 0