Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Chorale de la Cité - Gabriel Bourgoin - Thomas Kienz,

La Chorale de la Cité - Gabriel Bourgoin - Thomas Kienz,

La musique ignorant les frontières, ce langage universel est naturellement très présent dans la Cité qui rassemble plus de 130 nationalités. Aussi, les concerts sont nombreux à la Cité internationale parmi les, encore plus nombreux événements culturels et intellectuels qui s’y déroulent. Et, en dehors des très nombreux musiciens et formations musicales qui y viennent pour un concert, la Cité possède ses propres formations, comme celle des Musiciens Résident et celle des Rendez-vous Musicaux de la Fondation des Etats-Unis, sur lesquelles nous avons publié (cf. Le Concert des Résidents Musiciens de la Cité à la Fondation des Etats-Unis et Le 13ème rendez-vous musical de la Fondation des Etats-Unis). De plus, jusqu’à récemment, il y avait un Orchestre de la Cité, qui rassemblait, depuis vingt ans, près d’une centaine de musiciens sous la direction d’Adrian McDonnell, lequel était aussi le président de l’Alliance Internationale, l’association des anciens résidents. Mais, en nous quittant, l’Orchestre de la cité internationale nous a laissé la Chorale, qui réunit chaque année près d’une centaines de chanteurs autour d’un large répertoire ( musique sacrée, opéra, rock'n'roll ou gospel, créations contemporaines et chansons populaires de tous les pays) sous la direction de Gabriel Bourgoin, chef de chœur, et ambassadeur d’AuditionSolidarité qui a dirigé divers ensembles amateurs.

L’accompagnateur du chœur de la Cité Internationale Universitaire de Paris au piano est Thomas Kienz, qui après ses études de piano est revenu à l’orgue, un instrument qu’il pratique depuis l’âge de 13 ans. Mais, qu’importe le flacon... puisque comme il le dit : « On n’est pas musicien en choisissant un instrument, on naît musicien. »

Gabriel Bourgoin dirigeant lLa Chorale de la Cité - Gabriel Bourgoin avec Thomas Kienz

Gabriel Bourgoin dirigeant lLa Chorale de la Cité - Gabriel Bourgoin avec Thomas Kienz

Le concert du 28 mai à la Maison du Cambodge a débuté avec deux morceaux de Jean Sibelius (1865-1957) l'un des compositeurs finlandais symbolisant le mieux la naissance de l'identité nationale dans son pays, mais en même temps un musicien très controversé puisque le compositeur et théoricien René Leibowitz n’hésita pas à écrire en 1951 un pamphlet intitulé : Sibelius, le plus mauvais Compositeur du Monde, tandis que le philosophe allemand Theodor Adorno considérait sa musique comme réactionnaire. Mais justement, Bela Bartok, qui clôturait le programme, avait de son côté été taxé de chauvinisme pour l’attention qu’il a porté dans son oeuvre à la musique magyare, s’associant ainsi au courant national Hongrois qui s’est exprimé aussi dans le domaine de l'art. Il s’agissait de deux des morceaux les plus connus de Sibelius : Saarella palaa (Feu sur l’île) et Venematka (Le Voyage en bateau) qui ont été interprété avec une solide technique vocale dirigée avec maestria par le chef de choeur, soutenue par la présence du piano.

A suivi, un morceau de Leoš Janáček (1854-1928) le plus grand compositeur tchèque de musique chorale et folkloriste renommé, qui, sur le tard, à 61 ans, a atteint la reconnaissance internationale avec la reprise à Prague de son opéra “Jenufa”. Sa musique est singulière et le morceau présenté : Kačena divoká (La cane sauvage) a été parfois considéré comme un morceau d’opéra par sa similarité avec La Petite Renarde rusée, l’opéra en trois actes de Janácek. L’interprétation a donné Thomas Kientz de montrer son talent en improvisation, qui est une qualité maîtresse de tous les organistes.

La présentation du morceau suivant commence par une anecdote. En 1955, la fondation Koussevitzky a offert à Jean Sibelius, pour ses quatre-vingt-dix ans, de remettre une bourse d’un an au jeune compositeur finlandais de son choix. Sibelius a choisi Rautavaara (1928-.) qui a pu ainsi étudier la composition auprès de Vincent Persichetti à la Juilliard School of Music de New York, pour commencer, et développer sa personnalité complexe et contradictoire qui résiste à toute classification car il s'est essayé à tous les styles.
Comme le morceau choisit en témoigne assez bien avec par son ésotérisme.

Ce morceau, presque un récitatif, est articulé avec des paroles, des murmures, des chuchotements... sur différentes hauteurs d’un mot à l’autre. Le résultat est tout à fait particulier, étrange ! Les ténors se complètent par les basses qui ont pour mission de calmer le jeu, sur le “je” allemand d’un “ich” final.

Rautavaara

Rautavaara

La cinquième et dernière partie du programme, se composait de “Quatre chants slovaques pour chœur mixte et piano” de Bela Bartok (1881-1945) qui là, en l’occurrence, dépassait son nationalisme hongrois, pour écoutez l'âme slave, dans une société du XIXème siècle où le chant choral tenait une place importante. Dans son Autobiographie, Bela bartok déclarait : "cette musique nous enseigne... l'élimination rigoureuse de tout ce qui n'est pas essentiel". Ce que nous démontrait, en quelque sorte, l’interprétation par une unité dans la variété des styles qui changeaient d’un couplet à l’autre.

Le public, par la chaleur de ses applaudissements le public à obtenu la reprise de 3 morceaux en bis : Rautavaara, plébicité par la salle à la demande du chef de choeur, et, in fine, Sibelius en bis du bis du bis. C’était le dernier concert de la saison mais nous espérons tous les retrouver à la rentrée.

Frédéric Sausse

La Chorale de la Cité - Final

La Chorale de la Cité - Final

La chorale :

SOPRANOS
Lina Bachiri
Elisabeth Delozanne
Isabelle Gasne
Isabela Gusmao Duarte
Clémence Dupont
Isabel Fretas
Monika Hollehorst
Chloé Poirat
Nina Regis
Cécile Renier
Lauren Thwaites

ALTOS
Yara Alcheikh
Célia Felz
Eunice Fernandes
Marine Guémas
Sabine Hoscislawski
Mathilde Petit
Julia Pilet
Geneviève Schwoebel

TENORS
Christian Jean-le-blanc Le Bail
Arnaud Thillier

BASSES
Emilien Batôt
Arthur Kupchinskiy
Pierre Logerais
Quentin Pierre

Tag(s) : #Article de presse

Partager cet article

Repost 0