Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vue des Alpes suédoises

Vue des Alpes suédoises

La nuit de Walpurgis, ainsi nommée en l'honneur de Sainte Walburge (710-779), est une fête néo-païenne qui a lieu dans la nuit du 30 avril, veille du 1er mai. Célébrée un temps dans toute l'Europe, malgré l'opposition de l’Église, elle est le symbole de la fin de l'hiver, c’est pourquoi les branchages de l'hiver passé sont rassemblés en de grands bûchers qui deviennent des feux de joie. En Germanie, on croyait qu'à cette date les dieux et les déesses de la fécondité, se répandaient dans la nature pour mettre fin à l'hiver.

Préparation des festivités à la Maison des étudiants suédois

Préparation des festivités à la Maison des étudiants suédois

La fête a surtout survécu en Suède (dont la christianisation remonte au XIIe siècle) comme fête traditionnelle et aussi en Finlande où elle est une des plus populaire avec le Nouvel An et la Saint-Jean. Les Suédois sont très attachés aux traditions qu’ils célèbrent à longueur d’année dont la cuisine fait partie intégrante. En France, la fête correspondante est connue sous le nom de « nuit des Sorcières » (en particulier en Moselle) c’est l’occasion pour les enfants de sortir et de faire des farces, un peu comme la fête américaine Halloween à l’automne.

chorale de l’église suédoise, photos Nguyên Duy Tân - La Fête de la Saint-Jean, Jules Breton 1875

chorale de l’église suédoise, photos Nguyên Duy Tân - La Fête de la Saint-Jean, Jules Breton 1875

Walpurgis est fêtée tous les ans à la Cité par la Maison des étudiants suédois dans le parc alentour, avec le discours de l’Ambassadeur suivi des chants de printemps par la chorale de l’église suédoise de Paris, le chant et la chorale étant à l’honneur dans la culture musicale de la Suède. Pour les affamés et les assoiffés, une buvette était tenue par le comité des résidents avec vin, bière et en-cas suédois.

La Maison des étudiants suédois - la buvette - le feu de joie

La Maison des étudiants suédois - la buvette - le feu de joie

Il faisait diablement friquet et, plutôt que le début du printemps, ce qu’on fêtait ressemblait plus à la fin de l’hiver. Mais quand le feu a été allumé la température est remontée dans les corps et dans les coeurs, avec une très bonne ambiance, meilleure que celle de l’année précédente où pleuvait des cordes, ce qui avait un peu gâché la fête.

Frédéric Sausse

Vue des festivités suédoises

Vue des festivités suédoises

Tag(s) : #Article de presse

Partager cet article

Repost 0